Le chalet du bout du monde

au cœur de L’Espace Killy-Tignes / Val d’Isère

Présentation du chale En hiver le chalet Colinn tout emmitouflé de blanc est une grande et belle maison, un endroit chaleureux et confortable, qui vous offre un véritable service hôtelier dans l’intimité d’un chalet. Venir au Chalet Colinn est une expérience très française de vacances à la montagne pour des clients qui veulent se laisser surprendre et qui n’ont pas peur de quitter les standards de l’hôtellerie internationale. Notre capacité d’accueil de 10 à 12 personnes pour 5 chambres avec salle de bain et WC nous permet d’accorder la plus haute attention au service de nos clients et de les recevoir comme de véritables amis. Pour faciliter votre ski et vous éviter le stress de la conduite quotidienne, nous vous proposons un transport de courtoisie jusqu’au pied du funiculaire de la Daille (Val d’Isère). Deux options de réservation à la semaine : – En famille ou entre amis, l’exclusivité du chalet pour une intimité et un service personnalisé maximum – A la chambre pour les couples ou petits groupes, et c’est la magie de rencontres uniques. Tout simplement à part, le chalet Colinn vous ouvre ses portes pour une expérience alpine originale. Dégagés de tout souci et libérés de la corvée des courses, de la préparation des repas et du ménage, vos vacances sont exceptionnelles. Ici, vous êtes choyés du lever au coucher. Dès le réveil, l’odeur du café chaud et du pain frais vous tire du lit. Un solide petit-déjeuner est prêt pour attaquer une grande journée de ski. A votre retour, gouter (boisson chaude et gateaux), sauna ou bain norvégien pris en plein air vous attendent avant l’apéritif-maison devant le feu … suivi d’un repas convivial… Il ne vous reste qu’à vous glisser sous la couette pour une bonne nuit de sommeil.

Petite histoire du chalet

Histoire du chalet Histoire du chalet Dans ce petit village du Franchet, entre Tignes et Val d’Isère, oublié des promoteurs, nous achetons en 1998 une ruine que nous avons vue tomber en tas de pierres au fil des années. Nous faisons le pari fou de lui rendre vie. Une architecte s’associe à notre rêve : www.architecture-maironi.fr Après des échecs réïtérés auprès des banques nous décidons d’entreprendre la reconstruction par nous-mêmes. Un vieux maître maçon italien relève le défi …. et des jeunes se joignent à l’aventure, des amis nous soutiennent financièrement. Quatre saisons d’été seront nécessaires pour sortir une vraie maçonnerie en pierres à l’ancienne. Dans un mur de la maison écroulée, nous découvrons une pierre gravée « P. A. B ». Ces initiales, nous allons les retrouver en maints endroits : linteaux de bois, porte d’entrée, poutre faîtière, cadran solaire. Il s’agit de Pierre Antoine BOCH, associé à une date (1840) qui correspond à l’année probable de la reconstruction de cette grande maison. Son fils Nicolas dit COLINN en patois de la Haute Vallée, l’occupe au début du XXème siècle. En 1952, lors de la construction du Barrage de Tignes les tirs de mines lézardent la maison qui deviendra inhabitée … Lorsque nous avons acheté cette ruine , les voisins et gens du coin désignaient cette maison comme étant « Chez Colinn ». Nous avons décidé de garder le nom…

« Chez Nous, vous êtes chez Vous ! »

Vos hôtes Elizabeth Chabert et Mylène Charrière sont les deux propriétaires qui vous reçoivent comme de véritables amis. Elles vous font partager leur choix de vie en montagne issue de leurs expériences professionnelles : un concept de vacances à taille humaine où chacun prend le temps de vivre à son rythme. Mylène, pure savoyarde, a grandi dans un hôtel à Courchevel où son père était chef ! Son parcours professionnel aurait pu sembler tout tracé ! Aimant le ski et la montagne ses différents postes spécialisés dans l’hébergement en résidences hotellières la ramèneront toujours en montagne. Forte de son expérience après un « grand chez les autres » ! elle décide de réaliser un « petit chez soi » pour partager de véritables valeurs humaines. Son goût pour les mets délicats, son sens de l’accueil, son talent, son humour mettent une note de joie sans pareille dans le chalet Colinn et crée pour vous cette « Montagne faite Rêve ». Elizabeth, passionnée de la montagne a plus d’une corde à son arc : monitrice de ski, accompagnatrice en montagne, guide conférencière. Elle arrive de son Vercors natal, à Val d’Isère il y a maintenant 25 ans. Très vite, elle se spécialise par amour de la neige et des grands espaces dans le ski hors-piste. Elle devient rapidement la première femme à pratiquer le ski hors-piste en indépendante. Elle vous fera découvrir et partager sa connaissance de la montagne, de la faune, de la flore, et de la grande aventure humaine dans ces milieux hostiles : en ski, en raquettes, ou à pied.

Le Chalet Colinn, une quiétude tout simplement à part

Dans cette maison « taupinière » caractéristique de l’architecture traditionnelle des deux hautes vallées de la Tarentaise et Maurienne, l’ancienne grange de la maison de Colinn est devenue la pièce à vivre du chalet : un beau volume reposant . La charpente de mélèze telle deux grandes ailes de papillon renversées sert de plafond. Fenêtre de lumière, la grande baie s’est tournée vers le paysage de la Sache. Un coin « feu » bordé de confortables canapés où vous prendrez un gouter, vous accueillera au retour d’une belle journée dans nos montagnes enneigées.. puis plus tard l’apéritif. La bibliothèque rassasiera votre curiosité sur l’histoire de nos belles Alpes. Et quelques petits coins où vous pourrez vous cacher pour lire tranquillement ou jouer aux cartes. Quant à la vieille porte d’entrée, du haut de ses 160 ans, elle s’ouvre maintenant sur la cuisine. Côté détente, un sauna mais aussi un bain norvégien, en extérieur, qui aime à dégager des volutes de vapeur dans la froidure et où vous vous prélasserez après une journée de ski : 6 jours sur 7. En début d’hiver, la pureté du ciel étoilé vous invite aux rêveries. La grande terrasse qui ouvre la vue et l’appétit, reçoit les derniers rayons de soleil . Puis le soir venu, le chaleureux coin du feu assure la veillée.

Montagnes d’art

« Montagnes d’Art » est un concept du Chalet Colinn pour faire entrer « l’art dans la maison » c’est à dire dans la vie de tous les jours. Nombreux sont les Montagnards dont la fibre artistique est là, bien vivante. Le chalet veut leur offrir un lieu, le temps d’une expo. L’objectif n’est pas de créer un espace de collectionneurs au sein du chalet mais de rester dans une dynamique de vie. Notre ambition est de susciter des échanges et des rencontres autour de ces regards partagés.

5 décembre 2010 : « MONTAGNES ET LUMIERES » de Pascal ARPIN

Pour sa troisième édition, « Montagnes d’art » vous invite à suivre le Guide, dans sa passion … pour des Alpes de lumière. Car c’est bien la lumière des montagnes que Pascal Arpin (Guide de Haute Montagne et Photographe) a figée dans son objectif et qu’il nous propose ici. Nous qui vivons au pas de charge à l’ère du zapping, combien d’entre nous connaissent ce rythme du pas qui va, où notre respiration devient le seul bruit qui fait écho au murmure du vent ? Combien connaissent ces moments entre deux, où tout s’apaise : entre aube et aurore ou entre chien et loup ? Combien ont pris le temps de cette sortie progressive des ténèbres en marchant et de regarder s’éclairer une montagne doucement puis de se fondre dans ce moment-là ? C’est à cette alternative de bien-être que Pascal nous invite. Dernière danse des ombres avant le petit jour pour cette montée à peau de phoque dans le bleuté de l’aube. Plus loin, saveur d’alchimiste pour fouler le toit de l’Europe dans des neiges d’or balayées par le vent. Plus loin, là devant vous, un tapis de crêtes se déroule entre ciel et terres : paysage en « Live », mieux que « Google Earth » ! Ivresse de la descente en hiver encore, dans ces cristaux qui ne scintillent que pour vous ! Non, la montagne n’est pas le fait d’une élite ! Elle est à ceux qui veulent prendre le contrepied de notre absurde quotidien et redécouvrir leur propre rythme ! Comment ? Peut-être, tout simplement en partageant avec Pascal dans son métier de guide, une grimpée vers la lumière…

Pour contacter le Guide de Haute Montagne ou le Photographe : email : pascal.arpin@orange.fr site internet : www.pascal-arpin.fr

6 décembre 2009 : « L’Alpe imaginaire de Gilles Lansard

« Montagnes d’Art » accueille pour sa seconde édition au Chalet Colinn, un photographe alpin : Gilles Lansard. Son travail revisite la photographie et les Alpes autour de trois thèmes. Si jusqu’ici, les photographes s’étaient surtout appliqués à dupliquer une réalité à travers un filtre qu’était leur propre regard, avec la série « Alpamorphose » nous assistons à un véritable acte de création. Gilles ne se contente plus de photographier : il se libère du contour et s’affranchit de la forme. En transgressant quelque part la photographie, Gilles sublime le sujet et nous livre des paysages inattendus. Détails ou suggestions, les séries « Chimère  » et « Estompe » nous entrainent dans l’univers poétique et onirique du photographe qui font résonner la mémoire d’enfant qui est en nous. Un grand merci à Gilles de nous ouvrir ces chemins de l’Alpe Imaginaire où nous vous invitons à vous égarer…

Pour contacter le Photographe : email : gillansard@aol.com site internet : www.gilles-lansard.com

6 décembre 2008 : « MUSTAGH-ATA » de Jean-Marc PIC

Chalet Colinn est heureux d’ouvrir ses « Montagnes d’Art » avec en première, un Montagnard de talent : Jean-Marc Pic. Photographe et Guide de Haute Montagne, Jean-Marc nous invite à le suivre sur des terres lointaines : celle des Ouïgours. Le choix du thème de ce voyage effectué en 2007 n’est pas étranger à l’actualité de cet été : les Jeux Olympiques de Pékin, qui ont éclipsé les révoltes et répressions au Tibet : à Lhassa d’abord mais aussi aux confins du plateau tibétain, chez les Ouïgours…Les magnifiques photos de Jean-Marc nous font cheminer parmi les Ouïgours dans le bazar de Kachgar et au détour d’une ruelle nous font découvrir qui, le barbier, qui le vendeur assoupi en attente d’un improbable acheteur, tout un monde dans ses activités et son rythme quotidiens. La sensibilité du photographe nous rend cet Orient lointain presque palpable puis la photo s’aiguise avec des noirs et des blancs qui s’assourdissent : voici venu l’air des hautes cimes où la caravane humaine s’essouffle dans une pénible ascension mais le sommet est là ! Finesse de l’air, finesse du photographe, la magie de la montagne s’exerce pleinement et nous subjugue. Tous nos remerciements vont à Jean-Marc qui nous prête son regard sur ces gens que nous ne connaîtrons jamais et ces lointains horizons.

Contacter Jean-Marc PIC : jeanmarcpic@wanadoo.fr Et pour un aperçu des photographies exposées, chercher « Chine Mustagh-Ata 07″ dans la galerie photos du site internet :  » Pyrenees § Montagnes d’ailleurs » http://pagesperso-orange.fr/jeanmarcpic

vanoise gites panda via alpina grand traversee alpes savoie peche